Un bar à chat à Grenoble pas comme les autres…

Depuis quelques années, une nouvelle tendance a vu le jour, directement importée du Japon : les bars à chat. Le concept : vous allez boire votre café, thé et manger quelques gourmandises, mais en compagnie de chats ! Une solution idéale pour diminuer son stress grâce à la compagnie de félins. Original non ?

Encore plus original : le Charabica, un bar à chat sur Grenoble propose de rencontrer des chats à l’adoption, en sirotant des boissons. Une initiative menée avec l’association Cosa Animalia, qui recueille les animaux abandonnés.
Take Me Home a souhaité en savoir plus sur ce concept novateur, ayant pour objectif de propulser l’adoption !

Le Charabica est un bar à chat sur Grenoble. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce concept ?

Charabica : Pour répondre aux questions que l’on nous pose très souvent : un bar à chat n’est pas un endroit où l’on amène son propre chat pour boire un coup avec lui, ni un endroit où l’on sert de la nourriture aux chats ! 

La plupart des chats n’aiment pas être déplacés, cela génère beaucoup de stress pour eux. Ils ne seraient pas à l’aise en arrivant dans un endroit qu’ils ne connaissent pas avec d’autres chats et personnes aussi inconnues.

Même pour déguster des gâteaux trop gras pour eux !

C’est un endroit où vivent plusieurs chats, on y vient pour se détendre en savourant boisson et nourriture diverse. On peut dire que dans un bar à chat, vous entrez chez les chats ! L’espace est aménagé pour leur confort et vous ne devez pas leur imposer votre présence.

C’est le rendez-vous des amoureux des chats, l’occasion de passer un doux moment en présence d’affectueux félins.

On aimerait en savoir plus sur ce formidable endroit, vous nous faites visiter ?

Charabica : Le Charabica, c’est 78m2 dédiés aux chats ! L’espace est totalement aménagés pour leur confort et leur sécurité. Des arbres à chats, des fauteuils confortable, des jeux et du mobiliers résistants aux griffes !

Ils disposent d’une pièce privée pour pouvoir faire leurs besoins en toute intimité et de cachettes douillettes en hauteur, car avec les chats, il faut voir l’espace en trois dimensions !

Leur étage privé est accessible via un parcours fait de planches et de ponts suspendus, ce qui les amuse beaucoup. Et de là haut, ils peuvent observer tout le monde sans pouvoir être dérangés.

Envie d’aller faire un tour au Charabica ?

samedi de 13H à 20H et le dimanche de 15H à 18H

Comment est née cette idée de créer un bar à chat et de travailler ensemble pour favoriser l’adoption ?

Charabica Nous avons toujours voulu travailler avec et pour les animaux. La cause animale est quelque chose qui nous tient vraiment à coeur. Tant de chats sont abandonnés et malheureux, le concept d’allier bar à chats et famille d’accueil est une évidence pour nous.

Nous pouvons vivre de notre passion pour les chats, tout en leur offrant une nouvelle chance dans la vie !

C’est une nouvelle manière de présenter les chats proposés à l’adoption ;  en les regardant évoluer comme ils pourraient le faire dans votre salon !
L’occasion d’apprendre à mieux connaitre votre futur compagnon avant de prendre une décision aussi importante et responsable qu’est l’adoption.

L’association Cosa Animalia nous confie les chats les plus sociables et moins craintifs pour qu’ils se sentent à l’aise dans cet environnement.

Cosa Animalia L’idée ne vient pas de nous. C’est un jeune couple de la région parisienne, Jérémy et Ophélie qui ont créé le Charabica. Jérémy m’a contactée par mail pour me proposer de placer dans son bar des chats de notre association.

Pour lui, le projet de bar à chats devait impérativement se faire en partenariat avec une association. Au Charabica, tous les chats sont à adopter. Je dois avouer que je n’y ai pas trop cru au départ, avant l’ouverture. Et quand j’ai vu que tout était prêt presque dans les temps et que la déco était bien sympa, j’ai commencé à prendre cette affaire au sérieux.

Des chats de l’association sont proposés à l’adoption dans le bar à chat. Comment choisissez-vous les chats qui rejoindront le bar ?

Cosa Animalia : Eh bien on s’est tout d’abord mis d’accord sur le nombre de chats, 6 nous paraissait un bon chiffre. Il en faut suffisamment pour les clients puissent avoir un contact mais pas trop pour qu’ils puissent avoir chacun leur espace vital.

La seule obligation c’est que le chat soit sociable avec les gens et avec les chats. Malgré cela il peut y avoir quelques tensions entre eux mais sans cela ce serait la guerre assurée. Parfois il peut y en avoir 7 lorsqu’il y a des très petits. Nous faisons en sorte qu’il y ait 3 adultes maximum, car c’est entre eux qu’il peut y avoir des tensions. Et les autres sont des chatons. Et puis, pour le spectacle, rien de tel qu’un chaton ! Mako le rouquin est un vrai chat de cirque.

Mako, le chat-clown


L’association Cosa Animalia a besoin de vous !

En plus de s’occuper du placement en famille des chats, l’association sauve les animaux de la rue ou en situation de détresse.
Des sauvetages qui génèrent des frais vétérinaires importants, que l’association ne peut prendre en charge seule. Aidez Cosa Animalia en faisant un don ou en devenant bénévole.

Nola, un chaton retrouvé seul, avant et après son sauvetage !

[attractive-donation donation= »1″]

Depuis l’ouverture en Juillet dernier, avez-vous connu de belles histoires d’adoption ?

Cosa Animalia : En fait, pour l’association le bar est comme une grande famille d’accueil. Et comme beaucoup de gens s’y rendent et voient nos chats alors bien sûr ils sont adoptés plus rapidement qu’en famille d’accueil classique. Je crois qu’en moyenne il y a une adoption par 15 jours

Charabica : Toutes les histoires d’adoption sont touchantes. Nous accueillons les chats en connaissant leur passé souvent triste, nous les voyons évoluer et se sentir de mieux en mieux. Même si l’on sait qu’ils ne vont pas rester avec nous, on s’attache beaucoup à chacune de ces boules de poils !
Puis nous rencontrons les futurs adoptants, l’occasion pour nous d’observer comment passe le courant, car nous laissons aussi aux chats le choix de leur futur maitre ! Parfois cela apparait comme une évidence !

Polo, le premier chat adopté au bar !

Nous avons toujours un petit pincement au coeur en voyant l’un de nos pensionnaire partir sachant qu’il va nous manquer, mais somme très heureux et fiers d’avoir pu lui trouver une famille et de pouvoir accueillir un nouveau chat.

Plus tard, nous recevons des photos de nos petits protégés qui ont l’air très heureux dans leur nouvelle famille et, ça aussi, c’est une grande satisfaction.

Une anecdote qui a marqué vos esprits lors de cette grande aventure ?

Charabica : Pendant les travaux, les passants étaient très curieux de savoir quel sorte de « magasin » allait se tenir ici. Nous avons été surpris par l’enthousiasme que ce projet a engendré : les réactions ont été, dans l’ensemble, très positives, nous ne pensions pas trouver autant d’amoureux des chats et créer un tel engouement !  

Nous sommes heureux de partager au quotidien notre passion et de pouvoir informer et sensibiliser le plus de monde possible sur la cause animale !

Cosa Animalia : A part Mako, il y a Yoko, belle femelle noire dont le seul interet est d’aller là où les chats sont interdits, la cuisine. Yoko ne s’est pas fait beaucoup voir, la plupart du temps on la trouve en train de faire la sieste. Elle s’est accaparée la passerelle en bois, bien à l’abri des autres chats et des clients. Et bien malgré tous ses efforts elle vient d’être réservée !

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Merci à l’association Cosa Animalia et à Jérémy du Charabica d’avoir répondu à nos questions ! Pour les retrouver :

Le bar à chat Le Charabica

Que vous souhaitez prendre un café ou une gourmandise ou faire une séance de ronronthérapie (ou même adopter un chat !), n’hésitez pas à faire un tour au Charabica ! Vous recevrez l’accueil de Ophélie et Jérémie, qui ont répondu à nos questions :)

L’association Cosa Animalia

En plus du sauvetage et de la recherche d’adoptants, l’association Cosa Animalia s’occupe de stériliser les chats des rues, pour limiter la surpopulation féline. Vous pouvez retrouver Maya, Caramel et Lee à l’adoption sur Take Me Home !

Le site de l’association


Un bar à chat à Grenoble pas comme les autres…
5 (100%) 30 votes

Laisser un commentaire

17 points
Positif Négatif

Nombre total de votes : 17

Positif : 17

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

3 Comments

Laisser un Commentaire
  1. J’ai eu un problème technique.
    Cela va de soi, les chats choisis sont évidemment des chats très sociables. C’est la condition de base. Ce sont des chats qui s’entendent avec les autres chats et qui apprécient la présence des humains. Rendez vous au Charabica et vous jugerez par vous même si c’est pertinent ou pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Page suivante

Venir en aide aux animaux handicapés : comment ça se passe ?

Etes-vous prêts pour l’arrivée d’un chat ?