Plein d'amourPlein d'amour

Les chats handicapés : des chats avant tout

Dans les associations de protection animale, les animaux handicapés ont souvent moins de chance que les autres et restent plus longtemps au refuge. La raison principale ? Les adoptants n’ont pas forcément envie d’adopter un animal handicapé. Pour contrer ces préjugés, une photographe choisit de mettre en valeur les chats handicapés pour leur redonner une chance d’être adoptés.

Quel que soit le handicap d’un animal, il n’est pas toujours facile pour un adoptant de sauter le pas et de choisir un chien ou un chat handicapé. La peur de ne pas pouvoir s’en occuper correctement, du regard des autres, de l’espérance de vie de son loulou ou même des frais vétérinaires… Toutes ces raisons font que les animaux handicapés restent plus longtemps en refuge.

[cq_vc_stackgallery images= »2127,2128,2126,2125,2124,2117,2118,2119,2120,2121,2122,2123″ tooltips= »Cmyk 5 ans : je suis sourd,Kacper 2 ans : je suis sourd,Kumiko 7 ans : je ne vois pas très bien ,Rufus 1 an : je n’ai pas de queue,Lulek 2 ans : j’ai de très petites pattes,Amber 1 an : j’ai un oeil en moins,Ficus 5 ans : il me manque une patte,Marcel 8 ans : je suis FELV+,Simba 1 an : j’ai perdu une patte,Szafir 2 ans : je n’ai plus d’yeux,Citek 5 ans : je suis aveugle,Sherlock 1 an : je suis borgne » width= »880″ height= »556″]

Pour ces raisons, une photographe a voulu changer les choses, en montrant sous un nouvel œil ces éclopés de la vie. Via cette action, la photographe espère que les gens traiteront tous les chats handicapés ou malades comme les autres. Ces chats, avant d’être handicapés, sont avant tout des chats.

Selon la photographe, Monika Małek :

« Peu importe s’il leur manque une oreille, un oeil, ou la queue, s’ils sont atteint du FELV ou d’une autre maladie. Ils restent des chats. Ils ronronnent, ils se lavent, ils miaulent, font tomber des objets des tables, dorment dans des positions improbables, font des grimaces après avoir senti quelque chose, ils restent des chats. »

Le projet consiste à photographier des chats handicapés, lors de moments de vie félin. L’idée est de montrer que le quotidien d’un chat handicapé ou malade est exactement le même que pour tout autre chat. Le handicap n’est qu’un état d’esprit. Et ceux ayant accueilli ou adopté un chat malade ou handicapé peuvent en témoigner : ils ont une volonté de vivre hors du commun et son encore plus proches de leur sauveur.

Vous êtes une association et souhaitez présenter vos chats handicapés ou malade ? Contactez-nous ! Nous ferons un version française et mettrons en avant vos chats à l’adoption (ou à parrainer)

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Les chats handicapés : des chats avant tout
4 (80%) 4 vote[s]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chaargement…

0

Commentaires

Quiz : retrouverez-vous comment ces animaux perçoivent le monde ?

Une femme sauve 100 chiens qui allaient être mangés au Festival Yulin